The Rocker's Place

Bienvenue sur The Rocker's Place... Rock on !!
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Spartacus - Blood and Sand

Aller en bas 
AuteurMessage
Celldweller55
Membre régulier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 458
Age : 27
Artiste/Groupe préféré : Fear Factory
The Birthday Massacre
Deathstars
Oomph
Lacuna Coil
Rob Zombie
Eisbrecher
Rammstein
Emigrate
Five Finger Death Punch
Style de musique : Métal Industriel
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Spartacus - Blood and Sand   Jeu 26 Mai - 11:35



Série en production - Saisons 1 de 13 épisodes
Première diffusion aux U.S.A. le 22 janvier 2010
Créée en 2009 par Steven S. DeKnight
Avec : Andy Whitfield, Lucy Lawless, John Hannah, Manu Bennett
Titre original : Spartacus: Blood and Sand
Série américaine
Genre : Drame, Guerre, Historique.
Format : 50mn par épisode

Synopsis : L'histoire du légendaire Spartacus, un esclave entraîné au métier de gladiateur qui va lancer la première révolte des esclaves en 73 avant Jésus Christ.





Critique : Dans le paysage des séries américaines, si un concept était sorti du lot, c'était bien celui de Rome. Habile mélange de violence, de sexe et d'intrigues intimistes s'entrecroisant avec d'autres plus historiques, la série a réellement été l'une des meilleures que l'on a pu voir ces dernières années. Spartacus, Blood And Sand doit beaucoup au succès de la série précitée (succès qui causa malheureusement sa perte, espérons que le malheur ne se réitérera pas) puisque les mêmes éléments sont de nouveau réunis, mais cette fois pour redonner ses titres de noblesse au péplum. Un peu comme Zack Snyder l'a fait récemment avec son excellent 300. Et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que Spartacus ne cesse de singer son homologue cinématographique, en proposant notamment des combats de gladiateurs incroyablement gores et jouissifs, utilisant à outrance les effets spéciaux (réussis) que ce soit pour les décors ou pour le sang, qui coule à flot et dans des geysers volontairement exagérés. Les clins d'oeil au film de Snyder ne s'arrêtent pas là, puisque certaines scènes renvoient directement à 300, comme ce plan surplombant deux éclaireurs en train de ramper vers un précipice.





Même le look des Thraces, le peuple de Spartacus, n'est pas sans rappeler celui des Spartiates. Ils portent eux aussi des capes rouges maintenues par des boucles de cuir, qui peinent à masquer leurs muscles impressionnants. Et ce n'est là qu'un des nombreux emprunts au film, puisque l'on retrouve même une scène d'amour entre le héros et sa femme, à la fin de l'épisode pilote, dont la mise en scène et le découpage font furieusement penser à Léonidas honorant la reine Gorgo. Ces incessants clins d'oeil font perdre un peu de son identité à la série, qui semble avoir du mal à trouver son style propre. On nous conte dans un premier temps comment les Thraces s'allièrent aux Romains pour repousser les peuples barbares, avant qu'ils ne soient trahis par leurs nouveaux alliés, plus occupés par la conquête du territoire que par le sauvetage des villages menacés de pillage. Spartacus est alors encore bien loin du meneur révolutionnaire que l'on connaît, ce qui ne l'empêchera pas de s'opposer au légat Romain Titus Glaber. Ce qui causera sa servitude et la vente de sa femme à un marchand d'esclaves. Si cet épisode pilote est très réussi, il reste pourtant assez conventionnel.





C'est dès son arrivée dans le ludus (l'école de gladiateurs) du célèbre Batiatus que la série prend son envol. Les intrigues commencent à naître, les rivalités s'installent, et le sang s'apprête à couler. Notre héros va très vite se faire un ennemi de taille en la personne de Crixus, un Gaulois impressionnant de force et d'habileté dans l'arène, sacré champion de la ville de Capua. Il trouvera également un ami en la personne de Varro, un jeune homme engagé comme combattant afin de payer ses dettes et de subvenir aux besoins de sa famille. S'il est dans un premier temps une véritable source de problèmes pour le ludus, Spartacus va par la suite devenir un gladiateur émérite, grâce à des victoires éclatantes et au soutien de la foule qui le vénère comme un dieu. Pourtant, son véritable dessein est de retrouver sa femme enlevée par les Romains auxquels il avait prêté allégeance. Sans trop vouloir en révéler, les événements tragiques qui vont suivre vont le tourner vers un chemin bien différent. Et c'est l'une des plus grandes réussites de la série, qui forge un personnage fort mais faillible, rageur mais noble, tout en subtilités. L'acteur Andy Whitfield est tout simplement incroyable, et tout à fait capable de rivaliser avec Ray Stevenson, le Titus Pullo de Rome.





Quant aux autres protagonistes, ils ne sont pas en reste puisqu'ils bénéficient eux aussi d'un traitement original. Crixus le Gaulois invaincu, celui que l'on prend pour une brute sans coeur, révélera au final une noblesse d'esprit peu commune, renforcée par un amour profond pour une jeune esclave. Il est joué par une autre révélation, Manu Bennett (The Marine, 30 Jours de Nuit) qui nous ferait presque oublier le héros de la série. Batiatus (joué par John Hannah, vu dans la trilogie La Momie), maître compréhensif et indulgent envers ses gladiateurs, n'est au final qu'un énième salaud motivé par le succès, même si cela doit le pousser à commettre l'impardonnable. Quant à sa femme Lucretia (Lucy Lawless, Xena la Guerrière en personne), on reconnaît dans ses plans cruels et son charme vénéneux une nouvelle Atia (la manipulatrice de Rome). Un seul regret, le personnage de Mira, une belle esclave qui tombe amoureuse de Spartacus, n'apparaît que dans les ultimes épisodes de cette saison, ce qui ne laisse que très peu de temps pour s'y attacher vraiment et proposer une love story intéressante.





Des protagoniste impeccables en définitive, sublimés par des dialogues efficaces. On en oublierait presque les autres éléments de la série, à savoir le sexe et le sang. Les moeurs de cette époque étant bien plus libérés, la nudité est omniprésente, et il n'est pas surprenant de voir les maîtres avoir des relations avec leurs esclaves. Une sexualité débridée mais rarement gratuite car nécessaire à la compréhension de cette société antique et à l'évolution de certaines intrigues (notamment la liaison de Lucretia). Et enfin, la violence. C'est peut-être là le seul vrai défaut de la série. Si les combats de gladiateurs sont monumentaux, le sang en CGI a tendance à gicler un peu trop fort, ce qui nuit au réalisme des affrontements. On trouve même un personnage quasi surnaturel en la présence de Theokoles, colosse bardé de cicatrices, dont les yeux rouges et l'endurance sont à la limite du fantastique (c'est bien heureusement le seul élément de ce genre dans la série). Toutefois, ce que l'on perd en réalisme, on le gagne en fun. En effet, les combats sont très réussis, avec de nombreux ralentis à la 300 justement, et une musique souvent proche de celle de Tyler Bates (on frôle le plagiat musical lors du combat dans l'épisode 2). Et bon sang, qu'est-ce que c'est gore... On n'avait pas vu ça depuis le combat de gladiateurs à la fin de la saison 1 de Rome, les têtes sont arrachées, piétinées, les gorges tranchées dans des gerbes d'hémoglobines. La série se conclut comme elle a commencé, dans le sang et les larmes, et promet une suite grandiose. Retardé par le cancer de l'acteur principal (dont il s'est remis depuis), la saison 2 est attendue avec impatience.





9/10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathstars62.blogs.allocine.fr/
B-Max
Administrateur tyrannique & esclave de Ren'
avatar

Masculin
Nombre de messages : 54967
Age : 29
Localisation : Templeuve
Artiste/Groupe préféré : Alter Bridge, SepticFlesh, Rob Zombie, Valient Thorr, Alice Cooper, Motörhead, Opeth, Carach Angren, Alestorm, Kamelot, The Cumshots, Mononc' Serge, BugGiRL, etc.
Style de musique : Metal, Hard Rock, et plein d'autres choses.
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Spartacus - Blood and Sand   Sam 28 Mai - 8:04

Ca m'a l'air vraiment bon comme série ça dis donc ! Etrangement je n'en ai pas entendu parler mais faudra que j'y jette un œil Smile

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/ValientThorr89
Biscuit Mou
Parrain du Nu Metal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3634
Age : 28
Localisation : Reims
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: Re: Spartacus - Blood and Sand   Lun 9 Jan - 4:25

J'adore , c'est une découverte récent que j'ai fait sur Paris Première et faut vraiment que je regarde l'intégralité .


C'est une série extraordinaire mais juste un reproche sur les morts par moment , j'sais pas , ça fait limite jeux vidéo pour certaines et ça donne l'impression que la série va à toute vitesse avant de s'éclater contre un mur puis de repartir à fond , c'est assez désagréable .


Je ne suis pas d'accords sur ce que tu dis concernant le seul défaut de la série , à savoir le sang et le surnaturel un peu trop présent . Je pense que la série se place dans un concept assez mythologique ce qui a tendance à le rendre plus original que les autres série sur Spartacus ou plus généralement sur les gladiateurs . Le fait de voir des surhommes ça fait encore plus rêver et ça nous transporte encore plus facilement dans le contexte de l'époque car il y a un vrai contraste avec la nôtre .

_________________
Frozen_Van Damme a écrit:
Ma journée a été la peine d'être vécue


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/user/Biscuit-Mou
Boddah
Perverse refoulée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3620
Age : 30
Localisation : Marne 51
Artiste/Groupe préféré : Nirvana
Alter Bridge
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Spartacus - Blood and Sand   Mer 11 Jan - 1:45

A chaque fois que j'ai zapper su r c'te série y avais une scène de sexe Hmm... Mais l'acteur principal il est pas mort? Il me semble avoir lu qu'il y avais du retard pour la seconde saison justement parce que les réalisateurs ce demandaient s'ils devaient continuer sans lui et au final y à eu un changement d'acteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biscuit Mou
Parrain du Nu Metal
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3634
Age : 28
Localisation : Reims
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: Re: Spartacus - Blood and Sand   Mer 11 Jan - 1:59

Oui il est mort d'un lymphome (cancer) en septembre dernier alors que la 2ème saison était presque terminée . Ils ont suspendu la 2ème au début quand son état de santé se dégradait et pour pas perdre de temps ils ont tourné une préquelle à la série mais j'sais plus comment elle s'appelle .

Et je confirme , y'a beaucoup de sexe Laughing ça respect parfaitement les orgies romaines de l'époque .

_________________
Frozen_Van Damme a écrit:
Ma journée a été la peine d'être vécue


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/user/Biscuit-Mou
James Labrie de Bus
Membre régulier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 377
Age : 32
Artiste/Groupe préféré : Patrick Sebastien, Les Musclés, Philipe Risoli, Félicien, Necrophagist...
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Spartacus - Blood and Sand   Dim 5 Fév - 1:18

La première saison et la préquelle m'ont bien plu, c'est divertissant comme il faut avec du sang & du cul en pagaille.

Bien sûr il faut pas chercher une série historique, pour ça je conseille plutôt Rome (au dessus à tout niveau, mais c'est pas la même catégorie).

Par contre la nouvelle saison... je crois que c'est celle de trop.
Le nouvel acteur a le charisme d'une huître :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spartacus - Blood and Sand   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spartacus - Blood and Sand
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le clip de HAND OF BLOOD
» Dates de tournée : Blood Red Shoes
» 16/04/2011 BAPHOMET'S BLOOD+KETZER+WITCHUNTER, LILLE
» Blood Red Shoes
» spartacus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Rocker's Place :: Culture et divers :: Cinéma / TV-
Sauter vers: